Aloraviaggio.com » Bien-être » Comment bien régler sa cigarette électronique ?

Comment bien régler sa cigarette électronique ?

Même si elle reste assez simple d’utilisation, la cigarette électronique est un appareil électrique qui a besoin d’avoir des réglages prédéfinis pour bien fonctionner. On vous explique tout cela en passant en revue les diverses étapes de préparation de la vapoteuse ainsi que les termes et parties à connaitre en amont.

Préparatifs pour bien régler sa cigarette électronique

Avant de se lancer dans le réglage de cigarettes électroniques, il faut savoir que du fait de leur existence sur le marché depuis quelque temps, ces dernières se sont diversifiées et leurs modèles ne cessent d’être brevetés. Dans ce cadre, on voit notamment un grand nombre de goûts différents dans les e-liquides que contient l’objet. La première chose à faire est donc de vous renseigner sur le type de votre atomiseur pour savoir s’il vous faut plus de VG ou de PG dans votre liquide. Cela vous permettra également d’adapter votre résistance en fonction. Petits rappels sur les unités que l’on va aborder, le Volt correspond à la tension électrique, les Ohm à la résistance et les Watts à la puissance du courant.

Valeurs de la résistance

Autre procédure importante avant d’attaquer les réglages, la valeur de votre résistance est importante pour la suite. Vous pouvez trouver cette information au niveau de deux endroits, en premier lieu, inscrite directement en ohm avec le symbole oméga sur la résistance elle-même. Sinon, cela est précisé sur l’affichage de votre box via l’écran qui montre dans la majorité des modèles trois données principales qui sont :

  • Puissance.
  • Résistance.
  • Autonomie.

Il est plus simple de suivre la seconde option étant donné que dans celle-ci, il n’y a pas besoin d’enlever la résistance.

Réglages de la box

Une fois dans le vif du sujet avec toutes les informations utiles, il ne vous reste plus qu’à régler la puissance de votre appareil. En dépit du fait que les modèles diffèrent, un ratio universel est toutefois établi. Pour une résistance au dessus de 1.5 ohm, n’activez pas plus de 10 watts de puissance. Entre 1 ohm et pas plus de 1.5 ohm, le réglage conseillé est plus de l’ordre des 9 à 15 watts. Dans le même genre, si votre résistance ne dépasse pas 0.3 ohm, les bons réglages sont plutôt de l’ordre de 20 à 80 watts.

Mesures finales pour régler une cigarette électronique

cigarette electronique

En conclusion, le réglage d’une cigarette électronique dépend de plusieurs critères très précis à prendre en considération autant individuellement que comme un organisme dépendant de chaque pièce. Comme vous avez pu le constater, la puissance augmente exponentiellement avec la diminution de la résistance, ce qui est plutôt logique quand on y pense. Ajoutons aussi que même si ces dispositions sont étudiées par des experts, le ressenti final vous revient. De ce fait, vous pouvez potentiellement adapter la nuance des réglages en fonction de votre préférence de vapotage. Cependant, cela reste risqué, en effet, il s’agit avant tout d’un appareil électronique qui peut être dangereux ou tout simplement qui peut avoir des défaillances.

Quel eliquide choisir pour préserver sa cigarette électronique ?

Vous le savez très certainement le eliquide est « brulé » grâce la résistance de votre cigarette électronique. Ainsi comme pour une cheminée, si vous mettez n’importe quoi à l’intérieur, elle aura tendance à s’encrasser plus rapidement et fort logiquement, elle fonctionnera moins bien. La batterie sera alors soumise à rude épreuve, réduisant du même coup sa durée de vie. Il est donc important de bien régler sa résistance et de choisir un bon eliquide. Vous devez pour cela regarder plusieurs choses lorsque vous achetez votre eliquide.

  • Le pourcentage de glycérine végétale (VG)
  • Le pourcentage de propylène glycol (PG)
  • Le taux de nicotine même s’il influe peu sur le réglage de la résistance.

Pour comprendre comment préserver votre appareil, il est important de comprendre à quoi sert la glycérine et le propylène glycol. Le premier sert à fabriquer la vapeur. C’est le propylène glycol quant à lui, qui va permettre de véhiculer le goût de votre eliquide jusqu’à votre palais et également la dose de nicotine. Ainsi, si le taux de VG est supérieur à PG, la fumée sera plus dense et le goût du eliquide moins prononcé. Inversement si PG est supérieur, le goût sera plus intense. Nous pourrions alors nous dire qu’il vaut mieux prendre un eliquide avec un PG élevé, sauf que c’est lui qui est principalement responsable de l’encrassement de votre résistance. La bonne proportion est fort logiquement de 50 % PG et 50 % VG. Si vous voulez préserver un peu plus votre cigarette, vous pouvez prendre des produits avec un mélange 30 % PG et 70 % VG.

Si vous cherchez ce genre de produits, nous vous invitons à vous rendre sur https://www.savourea-shop.com/fr/. Rassurez-vous, vous trouverez aussi des eliquides plus classiques avec des contenances, elles aussi classiques. Ils sont tous bien entendu, fabriqués en France. Votre trouverez également sur le site de quoi faire vous-même vos propres mélanges eliquide. Vous pourrez ainsi encore mieux maîtriser le pourcentage de glycérine et de propylène glycol, en choisissant la base adéquate. Bien entendu vous aurez aussi la possibilité de choisir votre booster et les additifs que vous voulez ajouter à votre propre mélange. Enfin, vous aurez même des résistances pour en acheter une neuve si la vôtre est en mauvaise état. Après la lecture de cet article, vous n’aurez vraiment plus aucune excuse pour ne pas garder votre cigarette électronique en parfait état.